7 choses que les femmes veulent au lit

Au cours des dix dernières années, des applications ont révolutionné le domaine des rencontres. Les gens parlent plus ouvertement de sexe et en savent plus sur le sujet. Le sexe devrait donc être meilleur que jamais. Mais l’est-il vraiment ? Pour le découvrir, des milliers de femmes et d’hommes sur ont été interrogés sur leur vie sexuelle. Résultat : le sexe n’a jamais été meilleur. Pour cela, il vous faut suivre les sept conseils suivants :

Il suffit de demander

C’est tout ce que vous avez besoin de faire pour la convaincre d’essayer de nouvelles expériences au lit (61% des femmes répondent « Il suffit de demander », contre 48% il y a 10 ans). Donc, tentez votre chance. Le sexe à trois, le sexe anal et le sexe en public sont en vogue.

La raison : les gens se marient plus tard. L’âge moyen du premier mariage est aujourd’hui de 29 ans pour les hommes et 27 ans pour les femmes dans les pays occidentaux. La société est de plus en plus ouverte d’esprit, ajoute l’anthropologue Helen Fisher. Nous sommes aussi en meilleure santé et plus éduqués – et les gens éduqués ont tendance à être curieux.

Détendez-vous

Vous vous sentez obligé d’assurer ? On ne peut pas vous en vouloir : «  Les femmes commencent à réclamer du sexe de qualité, affirme Helen Fisher. Elles ne se contentent pas de s’allonger et de se laisser faire ». Les femmes d’aujourd’hui ayant une carrière, ne dépendant pas du mariage, peuvent être plus difficiles, ajoute-t-elle. De plus, les hommes ont, par nature, le désir de satisfaire les femmes au lit. Le bon côté de tout ceci ? Si vous la satisfaites, elle en fera de même.

Ceci dit, le sondage indique que vous vous en sortez bien, Messieurs (71% des femmes se disent heureuses de leur vie sexuelle ; les hommes le sont à 52%). Alors, détendez-vous un peu. Distrayez-vous en vous concentrant sur les détails intimes – ses bruits, ses expressions, l’érection de ses tétons. Encouragez-la à dire ce qu’il faut faire, conseille le docteur Pepper Schwartz, spécialiste de la sexualité à l’Université de Washington. « Parfois, les femmes craignent de ressembler à des agents de la circulation, ajoute-t-elle. Alors, dites-lui que vous aimez qu’elle vous dise ce qu’elle veut. »

Préoccupez-vous davantage de son clitoris

Les femmes peuvent avoir du mal à atteindre l’orgasme par la pénétration seulement, les experts le disent aux hommes depuis des années. Mais davantage de femmes y parviennent maintenant, suggère le sondage : 40% d’entre elles affirment que le sexe vaginal est pour elles le moyen le plus sûr de parvenir à l’orgasme dans un lit ; c’est la réponse qui est arrivée en tête dans presque toutes les catégories d’âge (il arrive deuxième chez les plus de 50 ans, après le sexe oral).

Les hommes et les femmes – nous tous ! – ont progressé en « conscience du clitoris », affirme le docteur Ian Kerner, conseiller sexuel. Les couples ont probablement aussi élargi leur répertoire, déclare le docteur Justin Garcia, de l’Institut Kinsey. Et plus les stimulations sont variées, plus elle est susceptible d’avoir un orgasme

Trouvez la perversion qui manque

Presque la moitié des femmes interrogées ont essayé le bondage léger. Effectivement, quand on leur a demandé ce qu’elles aiment au lit, des mots comme « prendre le contrôle », « être brutal », et « domination » sont apparus. « Cinquante nuances de Grey a mis le doigt sur quelque chose qui existe chez les femmes depuis toujours, affirme le docteur Fischer. Je l’appelle le syndrome de l’iguane. »

Pardon ? La femelle iguane s’allonge sur le ventre, soulève son arrière-train et se soumet au mâle. « Si l’un des deux ne joue pas son rôle parfaitement, la copulation n’a pas lieu, affirme l’anthropologue. Elle doit se soumettre. Je pense que la domination et la soumission constituent une vaste construction humaine sur la stratégie primordiale dans laquelle la femme se soumet complètement et l’homme domine totalement pour l’impressionner. » Nous vous ordonnons d’essayer.

Appuyez sur le bouton « jeu »

Les femmes le disent : plus de préliminaires. Dans l’enquête, ils battent le sexe oral, la perversion, les attouchements et les conversations coquines en matière de demande. 34% des femmes en veulent davantage. Les femmes ont besoin de préliminaires pour faire monter l’excitation qui mène au désir, affirme le docteur Kerner. Ses patientes féminines se plaignent aussi d’un menu sexuel limité, alors une variété dans les préliminaires peut faire merveille (tout ce qui est embrasser, caresser, frotter, parler).

Achetez un sex toy

Les sextoys, une menace ? Plutôt un soutien stable. Un couple sur trois en utilise un pendant leurs relations sexuelles. Et ils sont plus sophistiqués : contrôlés par des applications, répondant à la musique, et même capable de compter les exercices de Kegel, explique Claire Cavanah, vendeuse dans un magasin de sextoys. Si ça ne l’attire pas, évoquez un objet mentionné par un sexologue célèbre, puis allez faire votre marché ensemble. Si cela la rend nerveuse, laissez-la seule un moment avec l’objet afin qu’elle s’y habitue.

Faites-la regarder un …

Un iPad est-il un sextoy ? Environ la moitié des femmes interrogées utilisent du porno pendant les préliminaires ou la relation sexuelle. Et parmi celles qui n’ont pas essayé, 74% disent qu’elles sont prêtes à le faire.

« Le porno est l’équivalent psychologique d’utiliser un vibromasseur », pour certaines femmes, affirme le Dr Snyder, célèbre thérapeute sexuel new-yorkais. En outre, selon le chercheur américain Taylor Kohut, le porno amateur peut s’avérer de meilleure qualité que ce que les producteurs parviennent à réaliser. 

De plus, selon les recherches de cet universitaire, regarder du porno ensemble peut améliorer votre relation. Une femme sur quatre interrogées dans l’étude assure que cela l’a aidée dans sa vie sexuelle. Aborder le sujet vous met mal à l’aise ? N’utilisez pas le mot « porno », conseille le Dr Kerner. Demandez-lui : « Veux-tu regarder quelque chose de sympa et sexy ? »