Voici ce qui arrive aux adultes qui n’ont pas été aimés pendant leur enfance

Un enfant privé d’amour est un enfant qui sera en mal d’amour plus tard. La carence affective peut s’exprimer de diverses manières dans le futur. Chaque être humain a besoin de cette énergie vitale qu’est l’amour car il est né pour en recevoir et en donner. Toutefois, il est possible qu’un manque affectif passe inaperçu chez un enfant et les conséquences peuvent en être alarmantes.

A la naissance, un enfant cherche la protection de ses parents dans l’amour affectif de la mère et la sécurité du père. Privé de ces sentiments, il pourrait ressentir de la tristesse, de la détresse, voire un manque d’estime de soi. Certains enfants iront même jusqu’à être persuadés qu’ils ne méritent pas l’amour de leurs parents et vivent avec cette désaffection comme un sentiment normal. Ce mal d’amour est d’autant plus grave lorsque l’enfant fait l’objet de maltraitance ou de violence. Les conséquences sont graves et peuvent se répercuter sur ses relations et ses comportements futurs.

Les raisons du manque d’amour envers un enfant

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de la désaffection de l’enfant. Parmi elles, nous pouvons citer le refus psychologique des parents à avoir un enfant, le passé familial douloureux et violent d’un des parents, le manque de temps à accorder à un enfant suite aux diverses obligations professionnelles, ou encore un déséquilibre psychique de l’un des parents.…

Conséquences du manque d’amour dans la vie future de l’adulte.

Le manque affectif dans l’enfance peut avoir des conséquences assez graves à l’âge adulte.

  1. L’indifférence à la souffrance d’autrui et l’apathie

La capacité altruiste qu’une personne développe au fur et à mesure de sa croissance est le fruit de l’amour qu’elle a récolté depuis son enfance.  Cet amour lui permettra dès la naissance de lui conférer un grand pouvoir de développer dans l’avenir, une capacité de don de soi, d’amour et d’empathie. En l’occurrence, si un enfant manque d’amour et d’affection, il risque de reproduire le même schéma étant adulte. L’une des conséquences majeures est son indifférence à la souffrance des autres et son apathie. Il peut ne pas ressentir la douleur d’autrui et risque d’avoir un comportement qui manque totalement d’empathie, affectant même ses relations sociales.

  1. Un sentiment de honte

L’enfant mal aimé, ressentira toujours un sentiment de honte puisqu’il ne se sentira pas suffisamment aimé et désiré. Son estime de soi sera mise à rude épreuve et se sentira toujours abandonné, ce qui pourrait le conduire à des comportements délinquants faisant de lui un marginal et un exclu du cercle familial et social. Ses successions d’échec le conduiront vers des situations problématiques et sa fragilité le rendra vulnérable à toutes les tentations malencontreuses. Selon le psychiatre Serge Lebovici, une personne qui a manqué d’amour dans son enfance aura toujours un sentiment qu’elle ne mérite pas le meilleur ; elle ne s’imagine pas réussir et briller dans une carrière ou dans une relation amoureuse.

  1. Incapacité d’exprimer ses sentiments

Le manque d’amour dans l’enfance influence le comportement à l’âge adulte ; l’amour est le moteur qui fait de nous des êtres humains fidèles et authentiques. Les personnes en  manque d’amour auront ainsi, du mal à exprimer leurs sentiments et leur amour et choisiront le plus souvent de les réprimer ; elles se privent ainsi de toutes les joies et les plaisirs des relations affectives et émotionnelles. Lorsqu’une personne a été privée de l’amour maternel ou paternel durant son enfance, elle grandit avec un vide affectif, n’ayant rien à donner à son tour. Ces personnes en désaffection sont toujours dans l’attente inconsciente de l’amour de la part d’autrui et peuvent dans une certaine mesure devenir accaparantes.

  1. Développement d’un comportement agressif