Les docteurs sont choqués quand 10 jours après l’avortement, ils entendent un battement de coeur dans le ventre de la maman de 31 ans.

À Newbridge, en Irlande, Michelle et Ross Hui sont comblés de joie. Ils sont déjà parents de deux enfants et sont aux anges lorsqu’ils apprennent que leur famille va bientôt s’agrandir. Michelle est enceinte. Mais après six semaines et deux jours de grossesse, alors qu’elle est sur le chemin du travail, elle ressent soudain une douleur vive dans le ventre.

Facebook/Michelle Hui

En arrivant au bureau, elle se rend directement aux toilettes et trouve du sang au fond de son pantalon. La jeune femme de 31 ans se rend à l’hôpital avec son mari. Là, les médecins confirment leur plus grande peur : après un examen complet, ils leur annoncent que Michelle a perdu son bébé. Le couple est dévasté par la nouvelle. Heureusement, ils trouvent du réconfort auprès de leurs deux autres enfants. 

Facebook/Ross Hui

Les médecins prescrivent à Michelle deux pilules, qui sont normalement utilisées pour provoquer un avortement. Cette mesure est prise pour “nettoyer” l’utérus et prévenir toute infection potentielle. La jeune maman fait confiance aux médecins et avale les cachets. Après une nuit à l’hôpital, elle peut finalement rentrer chez elle. Une fois à la maison, elle organise une petite soirée avec deux amies pour être réconfortée et leur faire part de ses inquiétudes autour d’une bouteille de vin. Dix jours plus tard, Michelle doit faire un test de grossesse pour s’assurer que tout signe résiduel de grossesse est bien écarté. Mais il s’avère que le résultat du test est positif. À nouveau, elle se rend à l’hôpital pour bien nettoyer l’intérieur de l’utérus. Ce qui arrive alors est incroyable !

Flickr/AndyMelton

À Découvrir Aussi