Lorsque ce bébé vient au monde, les docteurs recommandent fortement à la mère de l’abandonner. 13 ans plus tard, ils sont sous le choc !

Et pour le moment, il n’existe aucun traitement contre le nanisme primordial. Les caractéristiques principales de cet état sont une tendance à facilement tomber malade, ainsi qu’un développement mental retardé.
D’autres problèmes physiques plus graves pouvant survenir sont, par exemple, des difficultés respiratoires et alimentaires.
Les patients atteints de nanisme primordial ne peuvent être traités par thérapie hormonale, car cet état n’est pas la conséquence d’un déséquilibre hormonal.
Comme elle ne pesait qu’un kilo 100 g à la naissance, elle était si petite que les infirmières de l’hôpital l’ont baptisée Poucelina.

Crédit: BARCROFT USA/Barcroft Media/Landov

Brianne Jourdin, la maman de Kenadie, affirme qu’elle a défié tous les pronostiques, mais elle est tout de même inquiète car elle sait que le jour où elle devra faire ses adieux à sa fille arrivera.
Elle ajoute avec les larmes aux yeux qu’aucun parent ne devrait vivre dans la crainte de devoir enterrer son enfant un jour, peu importe l’âge qu’il a.

À Découvrir Aussi