Une astuce pour nettoyer vos oreillers jaunis et les rendre blancs comme neige !

Odeurs tenaces, dépôts de gras dans la cuisine et linge qui jaunit, il y a de quoi perdre la tête face aux défis domestiques quotidiens. En désespoir de cause, nous sommes nombreux à nous tourner vers les astuces de grand-mère, et pour cause, nos mamies sont pleines de ressources lorsqu’il s’agit de tenir une maison ! Si vous aussi êtes victime d’oreillers constamment jaunes malgré des dizaines de machines, voici une astuce efficace pour les nettoyer et les rendre blancs comme neige !

Même si on se permet parfois de laisser trainer le désordre dans la maison, ou de laisser la vaisselle s’accumuler dans notre évier de cuisine, c’est une toute autre histoire lorsqu’il s’agit de nos draps et de nos oreillers. En effet, ceux-ci sont en contact direct avec notre corps pendant la nuit, et mal nettoyés, ils peuvent jaunir et mener à une prolifération de bactéries et d’acariens néfastes pour notre santé.

Par ailleurs, nous donnons souvent plus d’importance au nettoyage des taies d’oreiller plutôt qu’aux oreillers eux-mêmes. En effet, nombre d’entre nous oublient que ces repose-têtes peuvent se transformer en niches à microbes s’ils ne sont pas lavés et même changés régulièrement. Certains diront qu’il n’y a aucun risque car ceux-ci sont généralement couverts, mais ce qu’ils oublient, c’est qu’énormément de personnes utilisent leurs oreillers sans taie couvrante lorsque celle-ci est dans la machine à laver, et qu’un oreiller couvert est loin de bloquer le contact avec les bactéries.

Risques d’oreillers sales

Le livre Diseases and Therapeutics of the Skin identifie la transpiration comme l’une des causes majeures de ces taches jaunes sur nos oreillers qui semblent toujours surgir de nulle part. Et puis au-delà de leur aspect jauni qui, avouons-le, ne fait pas très propre, les oreillers sales présentent une multitude de risques sur la santé de celui qui les utilise. Dans un article intitulé « Quand changer d’oreiller ? La dégoûtante vérité sur leur durée de vie » relayé par nos confrères du Huffington Post, il est recommandé de changer son oreiller tous les six mois pour maintenir une hygiène saine. En effet, l’inverse mènerait à une accumulation de bactéries qui pourraient éventuellement entraîner des problèmes respiratoires. Comme l’explique Clinical Reviews in Allergy and Immunology, les acariens peuvent mener au développement de sinusites, de rhinites, de dermatites atopiques et d’asthme si l’on ne s’en débarrasse pas. D’ailleurs comme l’explique l’article du Huffington Post :